Marie Madeleine, icône du Féminin Sacré

Marie Madeleine est l’icône par excellence du Féminin Sacré. Le Féminin Sacré nous invite à retrouver la lumière, l’amour, la béatitude qui existent dans les profondeurs de notre être, tout près de notre âme, du divin en nous. Elle est aussi une représentation du chakra du cœur, de l’amour qui englobe tout, qui transforme tout, qui initie. Elle est représentée souvent par la rose.

Elle a vécu la grande transformation qu’exigeait Jésus dans son message, reconnaître le divin en soi, ouvrir son cœur et élever sa conscience. Elle est à la fois l’initiée, et la grande initiatrice qui nous invite à nous rapprocher de notre âme, de notre essence divine et sacrée par notre corps, afin d’incarner le message christique dans notre chair.

L’Église l’a condamnée « prostituée » alors qu’elle était une femme libre, avant son temps, et qui assumait le pouvoir de sa grande sensualité et de sa sexualité, une femme de cœur qui a saisi dès ses premières paroles le message du Christ. Elle l’a suivi sans aucune hésitation en reconnaissant sa raison d’être. Elle avait trouvé sa voie. Elle est un beau symbole de l’illumination spirituelle et de l’élévation de la sexualité sur la voie sacrée.

Elle a été jugée parce qu’elle était une femme qui osait vivre malgré les interdits de l’époque. Elle n’était pas soumise aux valeurs sociales. Elle se comportait autrement. Elle était authentique et vraie avec elle-même et les autres. Elle suivait son cœur, elle aimait au lieu d’adorer. C’était une guérisseuse qui se préoccupait de la santé du corps et de la guérison par l’étude des herbes, des vertus des plantes, des onguents curatifs, des huiles.

Elle a aussi été appelée « l’Apôtre des apôtres ». Elle est celle qui a reçu le message de Jésus dans sa chair et qui l’a incarné. Son rôle n’a pas été d’élaborer des théories pour fonder une église, une religion mais plutôt d’inspirer les hommes et les femmes à vivre l’amour dans leur chair, dans leur cœur, dans leur âme au quotidien. Elle a saisi tout de suite le message divin dont était porteur cet être d’amour et de lumière qui se proclamait fils de Dieu et qui invitait chacun à le reconnaître pour lui-même. Elle n’a pas douté un seul instant. Son corps, son cœur et son âme ont tout de suite été interpellés. C’est d’ailleurs sur son témoignage que s’est construit le christianisme en étant la première témoin de sa résurrection.

Marie Madeleine représente la femme « rouge »… la femme de chair, la femme sensuelle et sexuelle qui a su s’élever pour découvrir la « femme blanche » représentant la spiritualité, la divinité, l’âme. Elle a réconcilié ses deux dimensions de l’ être, la sexualité et la spiritualité, la femme rouge et la femme blanche pour devenir la femme « ROSE ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *